B I O

Claudio ARNELL est né à Saint-Martin en 1989. Il vit et travaille sur l’île.

 

Après un DMA en décor architectural à Olivier de Serres, une licence et un master en Arts Plastiques à Paris 1, La Sorbonne ainsi qu’un cursus à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Nice, la Villa Arson ; en 2016 il effectue son retour sur sa terre natale.

Aujourd’hui, tout est à reconstruire !

En 2010, Claudio réalise l’emblème officiel de la collectivité de Saint-Martin.

 

« Le Voyage, la fuite, l’exil sont pour moi autant de succession d’accident ou l’Homme dérive à la recherche de l’évidence.

Mes peintures et photographies m’ouvrent des champs parallèles où je me permets d’explorer ces itinéraires.

Mon travail reflète le réel et l’irréel, le plein et le vide, le net et le flou ainsi que l’infini dans le détail et vice versa : Je tente de savourer visuellement l’essence du terme « Melting-Pot ».

Mes pistes de recherches se recentrent principalement autour de la picturalité : au travers la matière, la texture, la couleur et les nuances mais surtout le métissage conceptuel de mediums.

Je travaille la série comme une esquisse où je questionne sans cesse la notion de la ligne dans la composition. Considérons toute forme de ligne comme étant une limite, voir une frontière à la source : Quelles sont donc les moyens mis à disposition afin de la franchir et de s’en libérer ?

Mon travail est dirigé par une certaine spontanéité et un hasard synchronisé du processus créatif. Ce jeu de mise en abyme semble révéler la fragilité de l’image qui, même en abondance, semble par caractéristique de flux, échapper à son empreinte. »